Histoire patrimoine

HISTOIRE :

Origine de la commune
  • IXè et Xè siècles

    Sous l'autorité carolingienne, la situation géopolitique est très instable : le comté de LYON est ballotté entre le royaume de France et l'Empire, au rythme des différentes successions.

  • An 1080

    L'abbaye d'Ainay possédait déjà l'église de Civrieux (donc de l'archevêque Geboin).

  • An 1200

    Guichard de Beaujeu cède notre territoire à l'archevêque Renaud de Forez.
    A cette époque, l'abbaye d'Ainay récupère cette obédience et c'est probablement là que naît notre village.
    Les religieux lui donnent le nom de l'évêque de Tours dont ils suivent la règle monastique, Saint-Martin, DOMMARTIN, domaine-terre de Saint-Martin qui est donc le premier patron de notre paroisse.

  • XIIIè siècle

    Pierre de la Tour de Chazay était vassal de cette communauté d'Ainay pour des biens et droits qu'il possédait sur Dommartin.

  • An 1351

    Jean Aygliers, damoiseau titulaire de fiefs dans la paroisse, et le cardinal Guillaume de Montholon possédant des biens sur le même territoire, firent acte de donation pour messe.

  • An 1573

    L’abbaye Ainay vend tous ses droits du Dommartin à Nicolas de Langes, avocat du Roi (Charles IX fils de Catherine de Médicis)
    président du parlement de la Dombes (Trévoux), seigneur de Cuire, la Croix-Rousse, Dommartin, Dardilly et Laval.

  • Après la révolution

    Dommartin est rattaché au canton de Chasselay.

Depuis une cinquantaine d'années, le village à vocation agricole s'est transformé en une commune résidentielle.



LES ARMOIRIES DE DOMMARTIN


dommartin-blason

D’azur aux trois bourdons de pèlerin
d’argent, au chef cousu de gueules chargé d’une clef d’or et d’une clef d’argent passées en sautoir.

DOMMARTIN, UN VILLAGE ENTRE VILLE ET CAMPAGNE :


PATRIMOINE VERT


dommartin-patrimoine

Le patrimoine vert constitue la richesse communale avec plus de 70% du territoire en zones agricoles ou naturelles.

Le bâti qui est essentiellement pavillonnaire, abrite près de 2700 habitants regroupés autour des hameaux et du cœur village.