Elections législatives

Le chef de l’Etat, Emmanuel MACRON, a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale le dimanche 9 juin. 

La campagne officielle aura lieu du 17 au 29 juin. 

Les électeurs seront donc appelés à désigner les 577 députés qui siègent à l’Assemblée nationale. 

Le premier tour aura lieu le dimanche 30 juin et le second tour, le dimanche 7 juillet. 

 

 

Le scrutin

Les députés sont élus au suffrage universel direct au scrutin majoritaire à deux tours et par circonscription.

C’est-à-dire que pour être élu au premier tour, un candidat doit obtenir :
* plus de 50% des suffrages exprimés ;
* et un nombre de voix au moins égal à 25% du nombre des électeurs inscrits.

Si aucun candidat n’est élu dès le premier tour, un second est organisé une semaine plus tard.

Au second tour, seuls certains candidats peuvent se présenter :
* ceux arrivés en tête ;
* les candidats suivants ayant obtenu un nombre de voix au moins égal à 12,5% du nombre de électeurs inscrits.

Au second tour, le candidat qui obtient le plus grand nombre de voix est élu.

En cas d’égalité, le plus âgé des candidats est élu.

 

Pourquoi les députés sont-ils 577 ? 

Chaque députés est élu dans une circonscription dont les limites sont fixées par le code électoral et sur des bases démographiques. 

Les circonscriptions doivent représenter un nombre comparable d’habitants.

 

Que font les débutés ? 

Même s’il est élu localement, un député représente la Nation tout entière. Il exerce un mandat national pendant 5 ans (sauf en cas de dissolution de l’Assemblée Nationale). 

Les députés ont des compétences diverses : 

  • ils votent la loi ;
  • ils peuvent déposer des propositions de loi ;
  • ils peuvent proposer, par amendement, des modifications au texte examiné et prendre la parole, en commission puis en séance publique ; 
  • après le vote d’une loi, au moins 60 députés peuvent saisir le Conseil constitutionnel pour qu’il se prononce sur la conformité du texte voté à la Constitution ;
  • au titre du contrôle, les députés peuvent interroger le Gouvernement, examiner son action au sein d’une commission ; 
  • en votant une motion de censure qui sera soumise à l’ensemble des députés, ils peuvent mettre en cause la responsabilité du Gouvernement. 

 

Si vous ne pouvez pas vous déplacer pour voter, pensez à la procuration !

 

Si vous savez que vous ne pourrez pas vous rendre au bureau de vote le jour du scrutin, vous pouvez donner procuration à une personne de confiance.

Pour cela, vous devez faire une demande en ligne sur www.maprocuration.gouv.fr puis vous rendre dans un commissariat de police, une brigade de gendarmerie ou le tribunal judiciaire de votre lieu de travail ou de résidence ou vous authentifier avec une identité numérique certifiée France Identité. Enfin, vous serez informé(e) par courriel dès que votre procuration est acceptée.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)